comment maintenir un lien avec l'école pour parler de TDAH

Une fois que l’enfant a commencé l’année scolaire, il est important d’aller voir son enseignant. Après quelques semaines de cours, les parents peuvent demander un rendez vous pour voir si tout se passe bien. Cette entrevue sera l’occasion de lui expliquer son trouble et ses difficultés.

Pendant ce rendez- vous, les parents pourront aussi s’assurer que tous les professeurs sont au courant que l’élève présente un TDAH. De plus, ils pourront parler des mesures d’accompagnements comme les PAP ou autres et voir si elles sont bien appliquées. Ce rendez vous est important à partir du collège car il y a plusieurs professeurs.

Parfois, le simple fait d’expliquer ou de montrer un certificat médical, peut changer le regard du professeur sur l’élève et débloquer ainsi certaines situations conflictuelles.

2 Comments

  1. En effet ,cette collaboration parents/enseignants est primordiale :n’oublions pas que l’enfant passe la majorité de son temps de 3 à 18 ans à l’école . Ayant eu ,moi-même un élève tdah en 6e ,il y a quelques années , j’ai, dans un premier temps, été étonnée de constater ce paradoxe entre son comportement physique et la pertinence de ses interventions à l’oral. Il a réussi à me démontrer que son agitation corporelle ne l’empêchait pas d’écouter et d’assimiler . La rencontre avec la maman a complété et modifié dans le bon sens ma perception des choses . Dès lors ,les seules personnes qui se sont plaintes,ont été certains parents d’autres élèves « non-tdah »…la maman a ,malheureusement, fini par intégrer son enfant dans une école qui correspondait exactement à son enfant avec des classes à petits effectifs .
    Je profite de ce petit commentaire pour dire combien je suis impréssionnée par la teneur ,la clarté et l’information intéressante de ce blog …merci Magali

  2. Merci Esther-Michelle d’avoir partagé votre expérience très enrichissante et je vous remercie également pour votre gentil commentaire sur mon blog 🙂 . En effet , la plupart du temps les enseignants reçoivent les parents avec beaucoup de bienveillance. Ils prennent sur leur temps pour aider les élèves. Bien qu’ils n’aient pas reçu de formation spécifique pour les enfants TDA/H, ils acceptent d’écouter les explications des parents sur ce trouble, ses conséquences et les astuces pédagogiques pour aider l’enfant en classe. Cette collaboration est d’une grande aide pour les parents et surtout pour l’enfant qui se sent soutenu.

Laisser un commentaire